mercredi 28 juin DécouverteMairieQualité de vieEnfance et JeunesseSeniors - SolidaritéTemps libre
Le ven 30 06 2017
Kermesse de l'école publique du Menez
Le sam 1 07 2017
CONCERT 3BS
Jusqu'au mer 5 07 2017
EXPOSITION DE PEINTURE YVES GROUAZEL
Le mer 5 07 2017
MARCHE NOCTURNE
Le mer 5 07 2017
CONCERT HARISSON SWING
Le sam 8 07 2017
CONCERT O MY CORDES !
Le mar 11 07 2017
BEACH SOCCER
Le mar 11 07 2017
PROJECTIONS DE 3 FILMS SUR LE VIEUX LARMOR
Le mer 12 07 2017
MARCHE NOCTURNE
Jusqu'au jeu 31 08 2017
EXPOSITION OBJECTIF MER

Situation hydrologique dans le Morbihan







Mesures de restriction des usages de l'eau à compter du 28 avril 2017

 

Raymond Le Deun, Préfet du Morbihan, a réuni le 25 avril 2017, le comité sécheresse pour un point de la situation hydrologique. Les précipitations et le débit des cours d'eau du département sont très inférieurs aux normales de saison depuis plusieurs semaines. Les prévisions pluviométriques ne seront pas suffisantes pour recharger efficacement les nappes souterraines.

 

Dans ces conditions, le comité sécheresse a retenu des dispositions de restrictions des usages de l'eau applicables immédiatement, pour les usagers grand public et les opérateurs de la gestion d'ouvrages en liaison avec les milieux aquatiques.

 

Il confirme le placement du département du Morbihan en état d'alerte sécheresse de niveau 1.

 

Le Préfet du Morbihan prescrit par arrêté préfectoral des mesures de restrictions des usagers de l'eau, issue des réseaux publics d'eau potable ou issue de prélèvements directs d'eau superficielle ou souterraine dans le milieu naturel.

 

L'arrêté indiquant les différentes interdictions se trouvent dans la rubrique des arrêtés. Vous pouvez télécharger le fichier des pictogrammes.

 

Ces mesures prennent effet à compter de la publication de l'arrêté préfectoral et applicable jusqu'au 30 juin 2017, sauf modification justifiée par l'état de la ressource. Chaque usager est invité à porter une attention toute particulière à ses besoins et limiter au strict minimum sa consommation.

 

Le non respect des mesures contenues dans l'arrêté préfectoral du 28 avril 2017 est puni d'une peine d'amende prévue par le code pénal.








Retour
 


Rechercher : Ok